Agence événementielle, location structures gonflables pour enfants - particuliers & professionnels

En Charente-maritime (17) et Vendée (85)

MENU

La bienveillance pour se préserver aussi en tant que parent

La bienveillance est souvent dirigée vers les enfants, mais cela peut vite être au détriment des parents, et de leurs sentiments. La gestion de la colère, la remise en question de sa propre éducation, ou encore la transmission de valeurs ou mœurs sociales n’est pas facile lorsqu’on est parent.

Bien souvent, on essaie de le faire dans la bienveillance, sans hurlements, sans violence. Mais la limite entre l’énervement et la bienveillance peut être parfois très mince. Cet article est dédié à tous ces parents, qui sans aucun mode d’emploi, qui cherche désespérément à transmettre des valeurs positives à leurs enfants.

bienveillance-parentalité

La bienveillance aussi pour les parents

Attention, à travers ces quelques lignes, je ne cherche pas à culpabiliser ni à féliciter. C’est une constatation et une envie de vous rassurer, vous, chers parents, qui chaque jour, tentez de faire au mieux avec vos drôles, vos mioches, ou vos marmots. La responsabilité d’accompagner un petit être humain jusqu’à son indépendance complète pèse lourd sur les épaules des parents.

Donc vous faites votre possible pour rester calme en toutes circonstances, pour ne pas transmettre votre stress à votre bébé, pour le préserver au maximum. Quand ils sont petits, vos enfants ne se rendent pas compte de leur attitude et encore moins des conséquences sur vous et votre moral. Vous appliquez les préceptes de bienveillance dans l’éducation des enfants, mais pas de bienveillance pour les parents...

Vous êtes seul, le soir, à vous demander si vous avez bien fait ou si vous avez pris la bonne décision face à telle ou telle situation. Et cela s’applique même si vous êtes en couple !

Alors, pourquoi ne pas aussi demander de la bienveillance de la part de vos enfants ?

Expliquer la bienveillance et l’attitude positive à vos enfants

Les parents aussi ont le droit à de la bienveillance, y compris de la part de leurs enfants. N’oubliez pas que les enfants apprennent par l’exemple et rarement par les conseils. En leur montrant votre bienveillance, elle s’imprime en eux et ils en feront ensuite preuve le moment venu, quand une situation identique se présentera parce que vous leur avez appris.

La technique dont je voulais vous parler aujourd’hui, c’est de conduire votre enfant à vous montrer aussi de la bienveillance. Les situations sont toutes différentes, mais en laissant votre enfant les explorer, vous leur permettaient de tester, eux aussi, ce qu’ils ont appris.

N’ayez pas honte, ni peur de vos sentiments ou de vos émotions. Exprimez-les aussi. Vous êtes en colère, dites-le ! Vous êtes heureux, content, triste, fatigué, pas bien... et bien, vous avez le droit. Et vos enfants peuvent le savoir. Vous n’êtes pas un rocher ou infaillible, bien au contraire.

Enseignez-leur aussi, à travers votre bienveillance, la valeur des sentiments des adultes. Ils existent et font partie de vous.

Quand les enfants deviennent aussi bienveillants

Un enfant qui a intégré les notions de bienveillance va faire preuve d’empathie, et sera soucieux de votre bien-être, au même titre que vous êtes toujours inquiet pour lui. Il en fera aussi preuve aussi auprès des autres camarades... Votre relation parent-enfant va évoluer, mais n’oubliez pas que la bienveillance n’est pas uniquement dirigée vers les enfants ; elle peut aussi l’être vers les parents.

Cultiver la bienveillance au sein d’une famille n’est pas simple tous les jours. Il faut trouver sa place, sans violence, malgré son omniprésence (mots, gestes, télévision, les autres) au quotidien. Courage, chers parents, la bienveillance se construit pas après pas, au fil du temps !