Agence événementielle, location structures gonflables enfants - particuliers & professionnels

Livraison La Rochelle 17, Niort 79 et Vendée 85

MENU

Les enfants et les parents sous le masque

La situation est spéciale en ce moment. Entre le confinement qui n'en est pas vraiment un, les raisons des magasins qui sont clos et les boutiques qui ferment, le message n'est pas très clair. En fait, le confinement se limite à ne pas voir nos amis et notre famille pour limiter la propagation du virus. Malgré toutes les précautions prises par tous, le virus poursuit son chemin et nous empêche de nous voir.

Mais qu'à cela ne tienne, nous ne sommes pas découragés pour autant. Cette situation impacte tout le monde, et cette fois, les enfants ne sont pas épargnés. Même s'ils semblent protégés du virus, nous avons préféré les masquer.

Paroles d'enfants sous le masque chirurgical

Nous avons pris quelques minutes pour demander aux enfants ce qu'ils en pensaient de cette nouvelle situation.

Pénéloppe 6 ans : "Pffiou, je suis contente de l'enlever quand je rentre à la maison. Il me gène dans la classe pour l'école mais ça va quand même un peu."

Pénéloppe est au CP et doit porter le masque pour la toute première fois de sa vie. Sa maman lui a confectionné plusieurs masques en tissu, à sa taille. Elle les porte aussi bien à l'école que sur le chemin pour s'y rendre. C'est obligatoire dans la ville. La maîtresse nous rassure, après ces 2 premiers jours de rentrée : les enfants s'adaptent plutôt bien à ce nouveau challenge de la vie : "Ils portent le masque de bonne grâce mais le tripote très souvent. En récré, ils l'oublient et jouent tout à fait normalement."

Dylan, 9 ans : "J'aime pas le masque, il me gratte et chatouille mon nez toute la journée. C'est super chiant !"

Dylan est en CM1 et pour lui, c'est plus compliqué. Il y pense toute la journée et ne parvient pas toujours à se concentrer sur ses exercices ou ses leçons... ce qui était déjà compliqué avant le port du masque, nous a-t-il glissé avec un petit sourire.

Les parents face à la possibilité de fermeture des écoles

Les rumeurs vont bon train actuellement et celle d'une fermeture totale ou partielle des écoles retient l'attention des parents. Même si le premier Ministre et le Ministre de l'éducation ont été clairs à ce sujet, le doute plane. Les parents s'organisent tant bien que mal, sachant qu'eux continuent aussi de travailler, ou de télétravailler.

D'ailleurs, je m'interroge. L'entreprise vient de refermer en raison des annonces du gouvernement sur la situation sanitaire et ça veut dire encore de la perte de chiffre d'affaires. En tant que chef d'entreprise, je ne veux pas les écoles ferment encore. Je ne pourrais plus travailler car il faudra que je m'occupe des enfants, de faire les devoirs, et cela va vite devenir conflictuel. Je n'ai pas envie de mettre en danger ma vie familiale pour ça et encore moins que mes enfants soient en colère contre moi.

Finalement, dans cette histoire, en tant que maman, j'aurai le mauvais rôle.

D'autres mamans avec qui j'ai discuté, sont prêtes. L'imprimante est chaude, les piles de papier aussi mais l'envie n'y est pas non plus.

Les attestations

Les règles changent et il faut de nouveau se déplacer avec une attestation. Les parents doivent avoir deux attestations : l'attestation de déplacement dérogatoire et le justificatif de déplacement scolaire. Sans oublier une pièce d'identité et, pour les plus pointilleux, il faudra aussi un justificatif de domicile.

Tout devient compliqué. Pour vous aider, voici :

Notez que pour le justificatif scolaire, il faut qu'il soit signé par l'établissement scolaire de l'enfant et vous devez l'avoir en permanence avec vous lorsque vous emmenez ou cherchez les enfants à l'école.

Gardez le moral et portez-vous bien !