Agence événementielle, location structures gonflables pour enfants - particuliers & professionnels

En Charente-maritime (17) et Vendée (85)

MENU

En route petite troupe...

Une rentrée des classes, c’est un cap important. Les enfants montent d’une classe, mais c’est aussi une source d’angoisse. Ils se demandent s’ils seront à la hauteur, s’ils parviendront à reprendre le chemin de l’école sereinement, s’ils peuvent réussir ce qu’on va leur demander. Pour cela, vous allez devoir l’aider un peu et le diriger sur quelques points bien précis.

Reprendre le rythme progressivement

L’été va s’éloigner peu à peu pour laisser place à l’automne. Les jours se réduisent et la chaleur diminue. C’est le moment de relancer le rythme de l’école, de reprendre les petites habitudes et de sortir des vacances pour y replonger un peu plus tard. C'est difficile parce que les enfants n'ont pas forcément envie de revenir à la routine et aux contraintes de temps qu'impose l'école.

Commencez donc par leur demander de se coucher un peu plus tôt, de se lever certains jours, et de prendre des repas à des heures proches de celles de l'école... et oui, pour les adultes aussi, c'est dur !

Parler et expliquer ce que sera le jour de la rentrée des classes

Désacralisez le jour de la rentrée autant que possible. C’est une journée qui doit rester positive, comme la première page d’un roman ou toutes les premières fois que l’on chérit pour les moments tristes. Il faut donc que vous, en tant que parent, soyez serein et positif. Plus vous monterez de la confiance à votre enfant, plus il sera confiant lui-même.

Comparez vos propres moments de rentrée avec les siens. Parlez, expliquez ce qui va se passer le jour de la rentrée. S’il entre en primaire, accompagnez-le jusqu’au portail. Si la maîtresse ou le maître vous l’autorise (surtout en CP, voire en CE1), accompagnez votre enfant en classe. Si ce n’est pas possible, dites-le-lui tout de suite. Laissez-lui le temps de vous dire au revoir, de créer un moment tendre et affectueux qu’il pourra emporter dans sa classe.

Accompagner l’enfant après le jour de la rentrée

Il est important de bien expliquer à l’enfant que la rentrée est le premier jour et lui faire miroiter toutes les choses qu’il va apprendre grâce à sa vie à l’école. L’accompagner vers l’autonomie est un travail long et répétitif. Et il commence toujours par la parole. Libérer la parole de l’enfant est important. Essayez, quand cela est possible de partager un dialogue autour de sa journée. Certains enfants sont secrets et veulent, inconsciemment, faire une coupure entre le coton de la maison et le béton de l’école et la vie en communauté. Dans ce cas, ne les brusquez pas. Essayez de parler de votre enfance et de certains moments pour faire écho à sa journée. Ce n’est pas facile et il faut s’armer de patience.

Après la rentrée, il reste 9 mois d’école à affronter. Après ce jour plein d’angoisse et de nouveautés, il faut assurer la suite et rester présent. Je vous conseille, quand cela est possible, de mettre en place des rituels positifs. Les devoirs peuvent le devenir si, par exemple, vous décidez qu’ils doivent durer un temps défini et qu’une sonnerie indique à l’enfant que c’est terminé. Cette méthode fonctionne plutôt bien.

Comptez 10 minutes de devoir le soir (lecture, récitation, poésie, écriture ou graphisme, etc.) pour un enfant au CP, CE1 ou CE2, et 20 minutes maximum à partir du CM1. Le CM2 est la classe qui prépare au collège où les devoirs seront plus lourds et une organisation efficace devra être mise en place. Mais cela fera l’objet d’un billet à part entière !

N’oubliez pas que le jeu est aussi important pour l’apprentissage. Il aide le cerveau à prendre du recul et à faire le tri dans les choses apprises durant la journée. D’où l’importance de ne pas surcharger la journée avec des heures de devoirs écrits !

Mon enfant change d’école, comment faire ?

Le changement d’école est une source d’angoisse pour de nombreux enfants. C’est notamment le cas pour le passage au collège. Après un déménagement, s’installer dans une nouvelle maison, avoir de nouveaux copains, et entrer dans une nouvelle école, c’est difficile. Présentez ces changements comme un nouveau départ, un moyen de démarrer un nouveau chapitre de la vie.

Essayez de visiter l’école avant la rentrée. C’est important pour que l’enfant puisse s’acclimater plus facilement. S’il pouvait rencontrer quelques enfants avant, ce serait encore mieux. Prévenez l’institutrice (ou l’instituteur) de l’état émotionnel de votre enfant afin qu’elle ou il puisse l’accompagner de la meilleure manière le jour de la rentrée.

Mon enfant est angoissé à l’idée de retourner à l’école, que faire ?

Il existe une maladie qu’on appelle la phobie scolaire. Si votre enfant est juste angoissé, vous pouvez l’aider à surmonter ton état émotionnel avec quelques techniques simples. Si le malaise est plus profond et se manifeste physiquement, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Il peut être d’origine symptomatique ou votre enfant peut être victime d’un problème interne. Dans tous les cas, l’adulte doit intervenir et trouver l’origine du mal pour intervenir de manière positive.

Quelques techniques pour aider un enfant angoissé à l’idée d’aller à l’école :
– la météo du cœur : demandez à l’enfant de mettre des mots sur son état émotionnel et d’essayer de comprendre ce qu’il se passe en lui et comment il peut faire revenir le soleil. Cette technique fonctionne comme une bouée de sauvetage, car l’enfant apprivoise ses sentiments et se focalise sur de souvenirs positifs afin de se sentir mieux.
– le doudou de secours : c’est un doudou spécial séparation convenu entre l’enfant et l’adulte. Si cela ne convient pas au petit, communiquez avec le doudou habituel pour lui expliquer comment vont se passer l’école et la séparation.
– le sac à bisous : pour les petits (maternelle), cela fonctionne très bien. C’est un sac en tissu dans lequel on glisse des bisous (imaginaires ou des bouts de tissus également cousus) que l’enfant peut prendre quand il en a besoin.

Vous avez d’autres techniques ? Partagez-les avec notre communauté de papa et maman. :)