Agence événementielle, location structures gonflables pour enfants - particuliers & professionnels

En Charente-maritime (17) et Vendée (85)

MENU

Petit cerveau, tu grandiras... à ton rythme !

Bonjour à tous,

Avec ces chaleurs, le niveau de patience des adultes est au plus bas face à certains comportements des enfants qui sont extrêmement irritants. Pourtant, la chaleur n’est pas en cause. Les émotions en sont la cause ! Un enfant n’est pas capable de gérer ses émotions, et c’est tout à fait normal. Pour lui, c’est une tempête émotionnelle qu’il ne peut pas apprivoiser. On comprend mieux qu’il est inutile de punir, menacer, hurler. Votre attitude émotionnelle ne sert à rien si elle alimente la frustration de l’enfant. L’idéal serait plutôt l’empathie et l’apaisement.

Apaiser plutôt que de crier

Une émotion est un tsunami dans le cerveau d’un enfant (et dans son cœur aussi). Vous disposez d’une arme contre les tsunamis vous ? Moi pas. En revanche, j’ai appris, au fil des années, à apaiser un enfant par des gestes délicats, empathiques, et bienveillants. Ce n’est pas facile parce que nos propres émotions vont se heurter aux siennes. En tant qu’adulte, il faut déjà gérer nos propres émotions avant de vouloir apprendre à nos enfants à le faire.

Mais les cris et l’énervement restent nos premières réactions, logiques et évidentes. C’est un combat permanent et parfois douloureux.

Le cerveau des enfants

Le cerveau reptilien est dominant chez le tout-petit. Il s’agit de l’instinct. L’enfant laisse donc ses intuitions agir à la place de la logique ou de l’apprentissage des codes sociaux. Tout simplement parce qu’il ne peut pas faire autrement. Il n’a pas appris à accueillir et accompagner ses émotions ni acquis suffisamment d’apprentissages pour contrôler son environnement. Du coup, il subit ce qui se passe dans sa vie. C’est un peu comme si vous étiez dans un flipper et que vous étiez la bille. Vous allez dans tous les sens sans pouvoir vous arrêter. Angoissant, non ?

Les enfants, en grandissant, vont acquérir la capacité de contrôler certains éléments de leur environnement : leurs jouets, leurs objets préférés (doudou), autres…

Le cerveau émotionnel prend le relais à partir de 3 ans jusqu’à 7/8 ans environ et domine les relations humaines. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est compliqué de discuter avec un enfant pour lui faire comprendre des notions d’empathie ou autre. Les émotions dominent complètement la vie des enfants. Cela est dû à une immaturité du cerveau supérieur (cortex préfrontal).

En faisant preuve d’empathie, vous permettez à l’enfant la maturation de cerveau supérieur. Plus vous montrez de l’empathie et de la bienveillance à un enfant en bas âge, plus vous participez à la maturation du cerveau de votre enfant.

Des conférences pour mieux comprendre le cerveau des enfants

Cette année, l’association LEVE vous propose de participer à une série de conférences sur le fonctionnement du cerveau des enfants afin de mieux appréhender votre quotidien et surtout de pouvoir accompagner l’enfant dans un climat serein et bienveillant.

Nous vous donnons rendez-vous en mars et en avril 2020 pour participer à 4 conférences présentées sous la forme d’une formation puis de discussions bienveillantes avec d’autres parents. Ne tardez pas à vous inscrire, car les places sont limitées.