Agence événementielle, location structures gonflables pour enfants - particuliers & professionnels

En Charente-maritime (17) et Vendée (85)

MENU

Aborder le sujet du départ d’un être cher avec des enfants...

La mort fait partie de la vie, mais pour les enfants, dont le développement est en cours, il est parfois difficile de faire la différence entre partir et mourir. Pourtant, le départ d’une personne est inévitable et l’on ne peut malheureusement pas toujours préserver les enfants de cette tragédie. Toutefois, il est possible d’aborder le sujet sans le rendre dramatique et d’accompagner cette perte en toute bienveillance.

Voyons ensemble, aujourd’hui, comment aborder le sujet délicat de la mort d’un proche avec des enfants d’âges différents.

Tous les enfants ressentent la peine, mettons des mots dessus

Même si votre enfant est encore petit, il ressent les émotions et capte votre peine face à un décès. Les réactions, selon son âge, sont différentes. Ils peuvent :

  • pleurer ou pleurnicher régulièrement
  • refuser de s’alimenter
  • rencontrer des soucis de sommeil
  • bousculer ses routines
  • ...

Les enfants sont de véritables éponges et absorbent les émotions, y compris celles qui ne leur appartiennent pas. Dans ce cas, il vous demande simplement à être rassuré.

De 3 à 5 ans, une compréhension limitée de la mort

Cet âge est primordial dans le développement de l’enfant : de 3 à 5 ans, il se construit, il découvre ses émotions et apprend progressivement à les accueillir et les gérer.

La discussion est votre meilleur atout. Parler permet de mettre des mots sur une situation qu’il ne peut comprendre. La mort est définitive et il ne le comprend pas. Il pense encore que c’est réversible. C’est là qu’il faut lui expliquer que la mort fait partie du cycle de la vie.

Commencez donc par lui expliquer que le cycle s’applique aussi dans le quotidien en évoquant les :

  • arbres
  • saisons
  • animaux
  • etc.

Il est important de montrer à l’enfant que c’est normal de vivre ces moments.

Comment expliquer la notion de mort aux enfants ?

Les notions abstraites ne veulent pas dire grand-chose pour un enfant. Quand on lui dit que son grand-père ou sa grand-mère est parti au ciel, il ne peut pas comprendre ce qui se cache derrière cette étrange notion. Pour lui, le ciel est bleu, parfois avec des nuages, mais il ne peut pas y voir un être cher !

L’esprit d’un enfant est cartésien. Il voit, il peut toucher, il comprend. Le choix des mots et des notions associées est donc de toute importance. On adapte donc le discours en fonction de l’âge de l’enfant. Il acquiert la notion de temps après 5 ans (environ), et c’est à partir de ce moment qu’il peut comprendre que la notion de mort et son caractère définitif.

Les enfants peuvent avoir peur de la mort. C’est une réaction parfaitement normale. Ce n’est pas le cas de tous les enfants, mais ce n’est pas impossible. L’enfant prend conscience que si une personne proche peut mourir, cela peut aussi être le cas de sa maman et de son papa. D’où la peur de la mort...

Ce bouleversement intérieur est personnel, mais peut être accompagné par la bienveillance et des mots choisis.