Agence événementielle, location structures gonflables pour enfants - particuliers & professionnels

En Charente-maritime (17) et Vendée (85)

MENU

Entre bienveillance et éducation

La bienveillance a su conquérir de nombreuses personnes, tant dans les méthodes d’éducation familiales que dans les méthodes d’apprentissage. Plusieurs personnes au nom bien connu aujourd’hui se sont penchées sur la question et sont en mesure de proposer des méthodes et des techniques d’apprentissage qui sont modulables selon les capacités des enfants.

Méthode Montessori

La pédagogie Montessori repose sur un certain nombre de principes comme la liberté, l’autodiscipline, l’environnement, le rythme et l’expérience. Elle a été créée en 1907 par Maria Montessori. Après avoir étudié pendant 50 ans les enfants de milieux sociaux et culturels défavorisés, elle a mis au point sa méthode d’enseignement.

Les 3 piliers de la pédagogie sont :

– la posture particulière de l’éducateur
– un environnement préparé et cohérent
– du matériel pédagogique spécifique

En France, on compte 200 établissements appliquant la pédagogie Montessori dont 110 sont reconnus par l’association Montessori de France (AMF). La plupart de ces écoles sont hors contrat. L’application de cette pédagogie s’étend au-delà des écoles pour intégrer des crèches d’entreprises et des collectivités.

De nombreuses personnalités célèbres ont été influencées par la pédagogie Montessori, comme les fondateurs de Google, de Wikipédia ou encore d’Amazon.

Méthode Steiner-Waldorf

Aussi appelée pédagogie Steiner ou pédagogie Waldorf, cette méthode d’apprentissage a été imaginée par Rudolf Steiner, un philosophe autrichien. Le mouvement pédagogique s’étend dans les années 1930 en Allemagne et dans plusieurs pays d’Europe par la suite.

La pédagogie est basée sur un cursus divisé en cycles.

– Cycle 1 : de 0 à 7 ans. C’est la partie jardin d’enfants durant laquelle l’enfant peut apprendre à établir une relation de confiance et de socialisation.
– Cycle 2 : de 7 à 14 ans. Elle correspond aux petites et moyennes classes. Ces classes correspondent à la scolarité des enfants et des apprentissages. Ils doivent acquérir le socle de connaissances avec un professeur unique durant tout le cycle. Idéalement, le professeur reste le même durant tout le cycle pour mesurer l’avancée de l’enfant.
– Cycle 3 : de 14 à 18 ans. Ce sont les grandes classes. On poursuit l’apprentissage et l’acquisition de nouvelles connaissances afin de s’insérer dans la société à la fin du cycle.

Dans plusieurs écoles, une partie de la pédagogie Steiner peut être extraite puis appliquer aux méthodes d’apprentissage.

Méthode Freinet

La pédagogie Freinet a été mise au point par Célestin Freinet et son épouse Élise, des instituteurs. Elle est fondée sur l’expression libre des enfants : texte, dessins, journal, imprimerie, correspondance...

On parle de techniques Freinet plutôt que de méthode d’apprentissage. Il les a décrites dans un livre intitulé Les techniques Freinet de l’école moderne (1964). Cette pédagogie s’inscrit dans le mouvement de l’éducation nouvelle datant de 1899.

L’école traditionnelle (Éducation nationale) est centrée sur la matière à enseigner et sur les programmes définissant cette matière, qui la précisent et la hiérarchisent. La pédagogie Freinet bouleverse profondément la vision de l’école, en considérant une école centrée sur l’enfant.

Les techniques Freinet s’appuient sur des principes de mise en valeur de l’enfant et de rapport moins autoritaire à la connaissance :

  • La rapidité de la connaissance des enfants grâce à l’expression libre dans tous les domaines
  • La possibilité de la réduction rapide des lacunes, notamment dans les apprentissages scolaires traditionnels
  • La thérapeutique qui fait que l’enfant s’ouvre et qu’il s’en porte mieux ensuite