Agence événementielle, location structures gonflables pour enfants - particuliers & professionnels

En Charente-maritime (17) et Vendée (85)

MENU

Quand la curiosité nourrit l'esprit et la créativité...

Les enfants sont une mine de curiosité : ses réponses innocentes sont souvent si créatives que notre vision d’adultes raisonnable en devient étriquée. Il suffit d’observer les enfants... la semaine dernière, nous avons installé un château gonflable dans le jardin d’une cliente. Nous avons installé la bâche de protection puis déplié la structure gonflable en attendant de fixer le souffleur. Les petits sont alors arrivés en courant et ont stoppé net devant notre chantier.

J’ai alors pu voir la naissance de la curiosité dans les yeux des enfants. Les questions ont fusé dans tous les sens :
– C’est quoi ?
– Pourquoi tu mets ça dans notre jardin ?
– Tu vas le laisser combien de temps ?
– Pourquoi tu es là ?
– Tu vas rester avec nous ?
– Tu reviens quand ?
– etc.

Il y en eut tellement que je n’ai pas pu répondre à tout et encore moins les retenir. On dit souvent que les enfants sont naturellement curieux, mais cette curiosité disparaît quand on grandit. Je me suis alors demandé s’il était possible de la cultiver. Et si c’est le cas, comment faire ?

Comment cultiver la curiosité chez les enfants ?

En lisant (oh, quelle curiosité !) des articles et en consultant plusieurs livres, j’ai découvert la notion de pensée divergente. Savez-vous ce que c’est ? Il s’agit tout simplement de la capacité à penser autrement, en faisant preuve d’une grande créativité. D’ailleurs, 98 % des enfants de moins de 5 ans sont des génies en termes de pensées divergentes. L’enfant, inconsciemment, considère toujours qu’il n’existe pas une solution unique à une question. Malheureusement, ce pourcentage est en chute libre à partir de 6 ans. Pourquoi ?

Toujours en plein processus de curiosité, je me suis demandé d’où provenait cette baisse spectaculaire. J'ai vite compris d'où venait la cission : elle réside dans le changement de cadre pour l'enfant. En effet, la maternelle est un lieu où l'enfant ressent une grande liberté et où les activités créatives sont souvent manuelles, qui fait travailler la partie gauche du cerveau. Le passage en CP impose à l'enfant de basculer sa créativité dans la partie droite de son cerveau : la rigueur, le respect des règles, etc. En passant d'une créativité manuelle à une assise intellectuelle, la curiosité faiblie et converge...

L’émerveillement de l’esprit

Afin d’aider l’enfant à cultiver sa curiosité naturelle, et poser des questions, il est important de prendre le temps de se concentrer sur ses émotions. L’expérience émotionnelle est le moteur de la curiosité. Pourquoi une chose peut-elle provoquer une si belle émotion en moi ? C’est quoi cette émotion ? Du bonheur ?

C’est aussi qu’on apprend à un enfant que ses émotions sont importantes et que la beauté est presque palpable.

Mes pourquoi et ses pourquoi

Nous sommes des exemples par nos gestes, nos réactions, nos mots. Nos enfants absorbent tout ce que nous leur donnons. Ensuite, ils font le tri et retiennent ce qu’ils veulent. Dans ce cas, autant leur donner un maximum de choses. Et ça commence par lui poser des questions sur ce qu’ils voient, ressentent, entendent. En tant qu’adulte, pourquoi ne pas continuer à se poser des questions ?

Découvrir de nouvelles choses

Les musées, la nature, l’aventure. Les parents ont besoin de passer du temps avec leurs enfants pour éveiller leur curiosité. Pourquoi tu fais ça ? Prévoir des sorties, des découvertes régulièrement, car elles sont l’essence des enfants. Passez autant de temps possible avec vos enfants dehors. En procédant ainsi, on apporte à l’enfant la capacité de transformer ce qui existe. C’est un outil extraordinaire qui leur servira toute leur vie.

Faire des bêtises

C’est en explorant qu’on découvre ses propres atouts. Les enfants découvrent aussi par l’expérience. Après l’émerveillement viennent l’interrogation, puis l’expérimentation. L’enfant va chercher à recréer cette émotion en lieu en testant d’autres éléments. Il va imaginer un environnement en modifiant l’existant. Nous voilà souvent en face d’une belle bêtise d’enfant.

Ces « bêtises » proviennent d’idées et d’observations. Tant que les bêtises ne le mettent pas en danger ou ne porte pas préjudice à l’atteinte d’une autre personne, c’est de la curiosité. Si vous exposez vos enfants à de nouvelles idées, ils trouveront de nouvelles questions !

Exemple de bêtises créatives :

  • reverser le pot de confiture pour en toucher la texture et l’étaler sur le carrelage
  • mettre les doigts dans le plat de pâte pour connaître la sensation
  • dessiner sur les murs pour découvrir la sensation d’avoir une feuille immense

Partagez donc les bêtises de vos enfants... :)

Encourager les passions

La passion est une émotion puissante. Le problème, c’est qu’elle s’estompe. Mais éviter que le soufflé retombe, il faut l’alimenter. Proposer à votre enfant curieux de découvrir d’autres aspects de sa passion. Cela peut être sous la forme de livres, de documentaires, de visites ou encore de sorties et de rencontres. La passion se cultive, au même titre que la curiosité qu’elle fait naître.

Pour conclure

Vous l’avez compris, un enfant est une personne en devenir. Il faut donc lui apporter de la matière pour attiser sa curiosité en lui proposant de nouvelles expériences, de nouvelles bêtises à faire et de la liberté de pensée divergente.